Comment calculer mon IMC ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’IMC désigne l’indice de masse corporelle qui permet d’évaluer facilement la corpulence d’une personne grâce à la prise en compte de la taille et du poids. Il s’agit de l’unique indice validé par l’OMS conçu pour déterminer la corpulence et anticiper les risques de surpoids ou de maigreur. L’acronyme anglais correspondant est BMI (Body Mass Index). Comment calculer son IMC et interpréter les résultats ?

Calculer son IMC facilement

En calculant votre IMC, vous saurez si votre poids est en bonne proportion à votre taille. Si ce calcul n’est pas le seul qu’il faut prendre en compte pour faire état de sa santé, il permet tout de même de prévenir des risques liés à l’obésité ou à la maigreur.

A lire aussi : Comment peut-on consommer le CBD

Afin de calculer son IMC, il suffit d’appliquer une formule mathématique assez simple. Il faut diviser le poids (en kg) par la taille au carré (en mètre). Que vous soyez une femme ou un homme, la formule reste la même. La formule de calcul est donc : IMC = poids en kg / taille² en m.

Exemple : vous pesez 70 kg et mesurez 1.74 m. Il convient alors de multiplier 1,74 par 1,74, vous obtenez 3,02. Divisez ensuite 70 par 3,02 et le résultat obtenu est 23,17.

A voir aussi : Fissure du mamelon : symptômes, traitement, prévention et plus encore

Interprétation de l’IMC

L’OMS a élaboré un tableau afin de situer son IMC sur une échelle de corpulence.

    • IMC inférieur à 18,5 : insuffisance pondérale (maigreur)
    • 18,5 à 25 : corpulence normale
    • 25 à 30 : surpoids
    • 30 à 35 : obésité modérée
    • 35 à 40 : obésité sévère
    • IMC supérieur à 40 : obésité morbide ou massive

Le terme « corpulence normale » signifie que vous n’êtes ni en état de maigreur ni en surpoids. Il faut toutefois veiller à avoir une alimentation équilibrée, une hygiène de vie saine et à faire de l’exercice.

Les failles de l’IMC

Si l’IMC est un bon indicateur à plusieurs égards, il convient de noter malgré tout quelques éléments qui apportent une nuance importante dans l’interprétation d’un résultat.

L’indice de masse corporelle ne prend pas compte en effet de la répartition des liquides. Une personne faisant de la rétention d’eau peut par exemple prendre du poids soudainement alors que son alimentation n’est pas en cause. Cette prise de poids est par ailleurs momentanée.

L’IMC ne prend pas en compte non plus la répartition de la masse musculaire, osseuse et des graisses. C’est pourquoi il ne faut pas oublier que deux personnes avec un IMC similaire peuvent avoir une corpulence très différente. Aussi, il faut considérer le métabolisme, le caractère héréditaire et la santé psychique de chacun pour affiner l’analyse.

Toutefois, les médecins tiennent compte de cet indicateur car il permet d’observer l’évolution d’une corpulence au fil des années. Si vous constatez d’ailleurs une prise ou perte de poids importante, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Il vous aidera à en déterminer les causes et vous conseillera sur ce qu’il convient de faire avant que cela ne soit plus difficile à traiter. Des analyses complémentaires peuvent être prescrites, ainsi qu’un bilan des sucres et des graisses.

Pour finir, de nombreux sites en ligne permettent de calculer pour vous votre IMC. Si vous avez un doute sur votre calcul, n’hésitez pas à en consulter un.

 

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons