Quel critère pour choisir un poste à souder MIG ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un poste à souder est un transformateur électrique équipé d’une électrode constituée d’un fil métallique et qui sert à souder des pièces par la production de courant à haute intensité. Il en existe de plusieurs formats et fonctionnant sous diverses technologies parmi lesquels figure le poste à souder MIG. Vous désirez vous en procurer, mais vous ne savez pas comment faire votre choix ? Retrouvez ici les critères à prendre en compte pour un bon choix.

La puissance du poste à souder

La puissance du poste à souder MIG est le tout premier critère que vous devez prendre en compte pour réussir votre choix. Généralement exprimée en ampères, elle définit le plus gros diamètre d’électrode que peut accueillir l’outil de même que l’épaisseur maximum du métal susceptible d’être soudé. Il est donc recommandé d’opter pour un poste à souder plus ou moins puissant en fonction de l’épaisseur et du type de métal que vous désirez souder. Plus la puissance du poste à souder est élevée, plus il sera adapté aux utilisations intensives. Vous pouvez par exemple choisir un poste à souder d’une énergie comprise entre 40 et 130 ampères pour des travaux de soudure occasionnels ou d’une puissance plus élevée pour des travaux plus intenses.

A lire également : Que devez-vous savoir sur le Copyright en matière de droit de la propriété intellectuelle 

L’alimentation du poste à souder

L’alimentation du poste à souder fait également partie des critères à prendre en compte afin de bien faire son choix. De manière générale, le poste à souder MIG existe sous deux grandes variétés : le poste à souder alimenté par un courant monophasé de 230 V conduisant à une puissance inférieure à 200 A et celui fonctionnant sous un courant triphasé de 380 V générant une énergie supérieure à 200 A. Vous êtes donc libre de prendre celui qui vous convient. Toutefois, vous devez veiller à faire un choix de poste à souder correspondant au courant disponible dans votre pièce de travail. Cela vous permettra de travailler de façon continue sur une soudure sans risque d’interruption.

Le taux de fonctionnement du poste à souder

Généralement exprimé en pourcentage, le taux de fonctionnement du poste à souder correspond au temps d’utilisation en continu du poste sur une période. C’est un paramètre très important dans le choix d’un poste à souder, car il représente la capacité de l’équipement à travailler plus ou moins longtemps sans avoir besoin d’être arrêté pour refroidir. De manière générale, ce taux est de 10 % ce qui signifie que le poste à souder pourra fournir 100 A durant 1 minute de soudage. Il devra alors profiter de 9 minutes d’arrêt pour refroidir complètement.

Lire également : Les meubles frigorifiques pour la grande distribution

En cas de manquement à cette durée, le poste se mettra en protection thermique ou fera disjoncter votre alimentation. Lorsque ce taux est par exemple de 30 %, cela signifie que le poste à souder pourra délivrer 300 A durant 7 minutes et bénéficier de 3 minutes d’arrêt. Il est donc recommandé de faire un choix de taux de fonctionnement de votre poste à souder MIG en fonction de vos besoins.

Le système d’isolation et de refroidissement du poste à souder

Généralement, les postes à souder MIG sont équipés de système de refroidissement et d’isolation. Cela permet à ceux qui en font usage de pouvoir réaliser des soudures en chaine et sans interruption. Lorsque cet appareil est bien ventilé, il vous offre un taux de fonctionnement bien meilleur. Vous devez donc vous assurer que le poste à souder à choisir soit équipé d’un ventilateur tournant en permanence dans le poste de même qu’une turbine permettant de le garder à température optimale.

Prendre en compte les options possibles du poste à souder

De nombreux postes à souder sont aujourd’hui équipés d’options visant à améliorer la qualité de soudage des appareils. Vous devez donc veiller à ce que votre appareil dispose de ces options avant de valider votre choix. Il s’agit en l’occurrence de l’arc force qui permet d’avoir un arc plus stable, de l’option anti stick qui empêche l’électrode à se souder à la pièce ; le hot Start qui facilite l’amorçage de l’arc et la fonction pulsée qui permet un dépôt du métal d’apport sans interruption.

Partager.