Exploiter le crowdfunding avec KissKissBankBank : un cas pratique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Kiss Kiss Bank Bank est un acteur incontournable du crowdfunding en France, permettant à tous de lever des fonds pour le financement d’un projet. Kiss Kiss Bank Bank fait fleurir des projets en permettant à leurs créateurs d’être soutenus. Contrairement à Leetchi, Kiss Kiss Bank Bank se concentre à 100% sur le financement de projets créatifs, entrepreneuriaux ou associatifs.

Kiss Kiss Bank Bank : Comment ça marche ?

Lorsque l’on arrive sur le site de Kiss Kiss Bank, une chose frappe d’emblée : l’interface est épurée, tout comme le menu principal. Pas de menus déroulants interminables ou d’éléments futiles, les seuls boutons cliquables du menu principal concernent le cœur de métier de la Fintech.

Lire également : 4 choses à savoir sur les formations gratuites financées par l’État français

Ainsi, l’internaute pourra facilement s’orienter dès la page principale du site. Un bouton « découvrir les projets » pour participer au financement d’un projet, un inévitable bouton pour se connecter à son compte KKBB et enfin le bouton « lancer son projet ». Impossible donc de se perdre : l’accès à la création ou au soutien d’un projet est extrêmement simple.

Du côté du lanceur de projet, le site vous demandera de décrire votre projet en quelques minutes puis de le créer. Cette description sera analysée par les coachs KKBB, qui sont là pour guider le lanceur dans la création de sa page de collecte de fonds. Après avoir rempli le questionnaire en deux minutes, notamment concernant la durée du projet et le montant visé, celle-ci sera en ligne sur le site et accessible à tous !

A lire également : Comment recruter les meilleurs ingénieurs en 2024 ? 8 astuces

Comment KKBB collecte des fonds ?

Le KKBB collecte des fonds pour ces projets de trois manières différentes :

Un don financier en échange de récompenses : c’est le mode classique de crowdfunding, où les créateurs de projets fixent des niveaux de financement à atteindre. Une fois ces niveaux atteints, les personnes qui financent le projet peuvent recevoir toutes sortes de récompenses (T-shirts dédicacés, CD, autocollants…).

Pré-commande : très utile pour gérer la billetterie d’un événement ou pour lancer de nouvelles gammes de produits ou de services. Les soutiens du projet pourront précommander à l’avance et ainsi financer les prochains produits ou services des créateurs.

Le don libre, qui est tout simplement une cagnotte où les personnes souhaitant soutenir le projet peuvent donner sans aucune contrepartie.

Quelques statistiques et collecte de fonds

Dans son histoire, KKBB n’aurait réalisé que deux grandes levées de fonds répertoriées. Selon La Tribune, la fintech aurait levé près de 21 millions d’euros au cours de l’année 2015.

Quelques statistiques à propos de KKBB :

  • 25 838 projets réussis, avec un taux de réussite de 72%.
  • La catégorie de projets la plus importante est la solidarité, avec 4 550 projets réussis pour près de 23,7 millions de fonds collectés.
  • Une idée de la taille : l’une des plus grandes collectes avait recueilli un montant de 1 835 572 € sur les 35 000 € demandés soit 5244% de plus ! Ce montant était même en 2020 le record européen de crowdfunding, rien que ça. La collecte concernait le soutien du projet d’une personnalité du web, Bob Lennon, pour le financement d’un livre d’aventure immersif.

KKBB compte plus de 2,5 millions de donateurs français, donnant en moyenne 65 euros. Ce qui en fait les « donateurs les plus généreux de France ».

Partager.