Comment choisir la meilleure place dans l’avion ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Et pour finir, en choisissant votre place à l’avant de l’avion, vous serez dans les premiers sortis, et aussi dans les premiers dans la file d’attente du passage de la douane . MISE À JOUR #1 →  Juillet 2013 : ça a fini par m’arriver, de goûter à autre chose qu’au confort relatif de la classe économique : en échange d’un surplus de miles, j’ai pu voyager en Business Class, sur un vol Emirates, entre Dubaï et Paris .

A noter : les logiciels d’embarquement répartissent les places disponibles selon les différents types de billets (ceux achetés plein tarif ou les offres promotionnelles), même en arrivant très tôt, vous n’aurez vraisemblablement pas accès à la totalité des sièges de l’avion.

A voir aussi : Un service de traiteur haut de gamme en ligne

C’est marrant ces espoirs qu’on a d’avoir personne à côté de nous, de regarder les gens arriver et se diriger vers leur sièges et de se dire « pitié continue de marcher » jusqu’à ce que l’avion décolle et de réaliser qu’on a trois sièges de libres pour 14h de vol .
Ne t’étonnes pas si un jour je te demande quelques avis et/ou conseils sur Gapang et autres… je n’ai d’ailleurs jamais compris le régime climatique du coin et les moussons auquel il était soumis, il semble d’après certaines lectures que c’est plus particulier que pour les Andamans ou la Côte Ouest de la Thailande.

2/ Demandez à être positionné entre les différentes classes, c’est plus de place assuré mais lorsque la place se trouve entre business et éco il y a souvent les toilettes et la cuisine donc beaucoup de passage préférez donc le hublot que le couloir dans cette rangée.

A lire aussi : Comment se passe une séance d'ostéopathie ?

Comment choisir la meilleure place dans l’avion ?

Quant à Layang Layang, c’est encore trop cher pour ma bourse, et il n’y a comme choix qu’un seul resort, sauf erreur de ma part, et tu dois prendre un avion affrété par eux pour y aller. Mais je compte aussi sur la chance, pas question de payer le gros prix (et oui, une fois, je me suis retrouvée en classe Affaires parce que mon siège avait été assigné deux fois et que je suis arrivée la deuxième). Il y a souvent moins de monde, c’est plus calme (les gens avec enfants se retrouvent généralement vers l’avant, là où il y a possibilité de mini-lits pour bébés sur les cloisons), il y a des places libres même, parfois, permettant de se vautrer… Et c’est vrai qu’on est plus près du « coin » des hôtesses et stewards. @Mariba: Pour ces vols Emirates via Dubai jusqu’à KL (j’ai embarqué ce samedi 6 mars, en soirée), j’ai finalement choisi d’être au milieu légèrement vers l’arrière, près des cuisines (sorties de secours dans le dos, donc pas de voisin derrière pour cogner dans ton siège). Là-dessus, pas de doute : j’aime voir dehors, surveiller le décollage, l’atterrissage, j’aime regarder les nuages, les lumières des villes la nuit, la mosaïque des champs, l’étendue bleue des océans. En avion, et surtout pour les vols long courrier, le confort a son importance et peut même avoir une incidence néfaste sur le séjour, alors,  même s’il n’existe pas de place idéale dans l’avion (sauf en classe supérieur) l’on peut en s’organisant un peu éviter les pires.

Quelles sont les meilleures places en avion ?

Le gros avantage, c’est que tu peux choisir ta place, de mon côté, voyageant souvent en groupe… à chaque fois, l’hotesse au guichet me répond en souriant: « Désolée, on ne peut pas vous mettre là où vous voulez, mais vous n’avez qu’à vous arranger avec votre groupe… »
GGRRRRRRRRR. Bref : il n’y a pas à tortiller, la meilleure place en avion est évidemment celle qui permet de passer le voyage le plus agréablement (autrement dit, le plus confortablement) possible… Forcément, l’idéal est de se faire surclasser et de pouvoir goûter au luxe des sièges en Première ou en Business.

Sur du long courrier j’ai toujours une petite bouteille d’eau avec moi et une barre de céréales pour palier aux urgences quand j’ai boudé le plateau repas, ça permet de ne pas avoir besoin de bouger pour boire.
Quant à Sipadan, ça reste le top, question plongée, à mes yeux, parmi tous les sites que j’ai pu découvrir en Asie (requins, tortues, barracudas partout, en plus de la faune tropicale habituelle). Cependant, normes de sécurité obligent, ne comptez pas obtenir une de ces places si vous êtes enceinte, à mobilité réduite, ou encore pour un enfant, car vous pourriez entraver la bonne marche d’évacuation en cas de besoin. Bonjour Stéphane,
Après c’est une question de goûts personnels 😉
Moi je déteste être à côté des toilettes car il y a un va-et-vient incéssants et cela m’empêche de dormir (les gens font la queue juste à côté de nous, la porte des toilettes qui claque, et la lumière). Très prisées et bien sûr prises d’assaut, très difficiles à obtenir, elles occasionnent déjà un surcoût : compter environ 50€ de supplément, selon les compagnies. L’espace entre les sièges est tellement optimisé qu’elles sont très gênées et ont de vraies difficultés pour gérer leurs jambes, avec la sensation d’être plié en quatre dans une boîte à sardines. Car le membre du personnel qui enregistre vos bagages se charge également d’émettre votre coupon d’embarquement : il a donc devant les yeux un écran représentant la cabine et indiquant les sièges disponibles.

Si on met de côté la « Business Class » et même la « Premium Class » (placée entre la classe affaire et la classe économique), il n’est pas toujours évident d’avoir de l’espace dans l’avion.

La liberté d’aller et venir à ma guise sans être enquiquinée, la splendeur de paysages tropicaux aux nuances infinies de vert dont je raffole par-dessus tout, une mentalité faite globalement de tolérance, de respect, même envers une femme voyageant seule sans « chaperon » masculin. 1) vol plein ou pas, votre siège est attribué au plus tard à l’enregistrement, donc il ne peut être occupé par personne d’autre lors de l’embarquement, car, comme chacun sait, une fois enregistré, vous devez absolument monter à bord et en principe à la place pré-désignée par le comptoir d’enregistrement, sauf décision discrétionnaire du personnel navigant.

Quelle place choisir dans l’avion pour un long-courrier ?

Si vous avez une correspondance, et un bagage enregistré, prévoyez suffisamment de temps entre les 2 vols pour être sûr que votre bagage ait le temps de prendre la correspondance également (1h minimum). J’aime enregistrer mes bagages en dernier pour avoir droit à ses places là: moins de monde (la dernière fois j’ai eu la rangée pour moi), du coup je peux même me coucher, et comme je suis dans les derniers plateaux repas, j’ai droit aux « restes » des premières classes.

Ces sites fournissent des indications sur les places dont l’entourage est très fréquenté ou bruyant ; celles qui se trouvent près des toilettes et qui sont par définition fort désagréables ; celles qui possèdent plus d’espace pour les jambes, et celles qui en ont moins. Tu m’as devancée, je comptais faire un billet là-dessus le mois prochain, quand on ira à NY et que c’est moi qui sélectionnerai les sièges (contrairement à mes derniers voyages)… En business, c’est vrai que c’est le top.
Tout ça pour dire que j’ai l’impression que hôtesses et stewards sont ensuite souvent plus attentifs envers ceux qui sont arrangeants (une autre fois, parce que j’avais accepté de m’exiler dans la queue, j’ai eu l’impression d’avoir droit à bien plus d’attention et de cacahuètes que les autres passagers. Bizarre que ce détail me préoccupe maintenant, alors que j’ai déjà pris des dizaines et des dizaines d’avions, d’autant que ce n’est pas la première fois que je choisis ainsi à l’avance mon siège sur un site internet.

Les meilleures places où s’asseoir en avion, selon les hôtesses de l’air

exemple : “Mon astuce qui marche souvent quand le vol n’est pas plein est de monter à bord le dernier, impossible pour les hôtesses de vous dire que la place est prise, ainsi, l’on peut à discrétion se retrouver en business mais rarement en première.

Là aussi plus de place mais attention, les personnes installées à ces endroits doivent être mobiles, parler couramment la langue de la compagnie pour pouvoir exécuter les consignes et libérer l’espace en cas d’urgence. Vers la fin de l’embarquement je quitte ma place et je vais me positionner subtilement au plein centre de la rangée vide en et ce au risque d’avoir l’air con lorsque le vrai propriétaire du siège arrive pour prendre ca place. Mon côté claustro fait que je préfère avoir un peu d’espace sur un côté, et puis, je déteste déranger mes voisins quand je veux me dégourdir les jambes, ce qui m’arrive régulièrement, car, en fait, je déteste les longs courriers. 2/ Evitez de se retrouver près de la cabine cuisine et stockage : odeurs de repas, toilettes souvent à proximité et les allées et venues incessantes peuvent rapidement valider le fait que vous avez choisi la meilleure place pour être incommodé. @Max: Je ne suis jamais allée plonger en Égypte, c’est pour ça que je dis que j’ai peut-être des « préjugés »… Mais le tableau que tu dépeins correspond à d’autres témoignages et récits qu’on m’en a fait, et qui ne me rendent pas la destination alléchante, en effet.

10 astuces pour bien choisir sa place en avion

J’arrive direct de chez Bab La Bricoleuse, mon héroïne touche-à-tout…
Alors comment dire…
Non, je ne voyage pas ou très peu,
Non, je n’ai pas d’appareil photo digne de ce nom,
Oui, en visitant ce blog, j’ai l’impression que mon univers est « rétréci », se contenant d’un petit bout de jardin (c’est déjà bien 🙂 )
Chacun sa route, chacun son chemin, pas tjs celui qu’on espérait mais heureusement qu’internet existe pour nous faire découvrir de merveilleux blogs et personnes comme celui-ci, qui nous ouvrent à de nouveaux horizons, sans quitter son bout de jardin 😉
Merci pour toutes ces magnifiques bulles…
A, certainement pas dans un avion mais plus au détour d’une rue, à Rennes 🙂.

Quant à savoir quel est l’endroit le moins exposé en cas de crash… il y a tellement peu de survivants en cas de crash que je préfère privilégier mon confort immédiat que de parier sur le fait de survivre ou non. Source : UKR Travel. Enfin, si vous n’avez vraiment pas pu vous arranger pour réserver votre place en avance, voici une astuce de dernière minute : faites en sorte de n’entrer dans l’avion qu’après la foule puis repérez les places vacantes.

Lors de la descente, si vous êtes sujet aux mal aux oreilles, bâillez ou déglutissez souvent, mâchez un chewing gum, ou soufflez dans vos narines tout en vous pinçant le nez et en gardant la bouche fermée. De plus en plus de compagnies permettent de choisir son siège mais font payer un supplément variable pour les sièges les plus demandés (ce supplément varie en temps réel en fonction de la demande).

Et peut-être pourrais-je aimer le désert et sa beauté aride… Mais je ne suis pas sûre d’aimer me retrouver enclavée dans un lieu où tout tourne exclusivement autour de la plongée, en dépit de la beauté des sites sous-marins.

Comment avoir la meilleure place dans l’avion?

De plus, vos enfants ne pourront pas ennuyer les voisins de devant en tapant dans les dossiers des sièges… Aussi, certaines places près des cloisons sont spécialement prévues pour les familles puisque des landaus sont mis à dispositions des parents. Par contre j’évite les sièges en dernier tronçon de l’appareil : beaucoup trop d’allées-venues à mon goût vers les toilettes et la cuisine, les passagers s’y rendent aussi pour se dégourdir les jambes et pour bavarder.

La différence, jamais le passager derrière ne va vous faire de réflexion, ne va vous demander de le redresser pendant le repas, ne va le secouer en « tapant » sur son écran tactile, ne va s’accrocher après chaque fois qu’il va vouloir se relever. Je suis convaincu que tu adorerais… C’est un village qui contient une trentaine de Dive Centers , des chambres à 3-4 euros la nuit, de la super bonne bouffe pas chère, une ambiance trop relax . Le site affiche alors un plan de la cabine avec en vert les sièges à privilégier, en rouge ceux à éviter absolument et enfin, en jaune, les sièges moyens qu’il vaut mieux ne pas choisir pour des raisons diverses et variées (pas d’inclinaison du dossier, proximité des toilettes, etc. Le Sinaï, je ne connais pas, mais les alentours d’Hurghada, Safaga et Marsa Alam sont immondes : le désert à côté des routes est réduit à une décharge de sacs en plastique et de déchets de tout genre. Le coté je suis à coté des cuisines c’est pas mal aussi, on a été servi tout en premier (alors qu’on aurait du l’être tout en dernier) par je ne sais quel « coup de chance ».

Et quand j’ai besoin de m’extraire de la rangée, soit je dérange mes voisins avec un grand sourire (en me disant, après tout, que c’est bon pour tout le monde de bouger un peu), soit, s’ils dorment, j’ose enjamber leurs genoux en montant sur mon siège pour passer discrètement et lestement, en chaussettes, d’accoudoir en accoudoir… Souvent ils ne voient rien. Avec Ryan Air, par exemple, comptez 10  €pour choisir son siège et 5  € pour un embarquement prioritaire (vous embarquez avant tout le monde et avez donc l’embarras du choix pour choisir votre place). Mais quand on voyage beaucoup en avion, on se rend vite compte que notre tête à souvent tendance à partir de droite à gauche ou de bas en haut… Difficile de se reposer dans ces conditions, avec un cou mal « calé ». C’était facile: un coin où tu n’as pas été, intéressant côté terre, et sous l’eau du gros, du moyen, du petit et du bizarre… C’est obligé que tu y ailles un des ces jours… En plus, ça m’arrange, parce que c’est un de mes projets. Même si les sièges à l’arrière sont ceux où l’ont ressent le plus les turbulences, c’est à cet endroit que l’on aurait, statistiquement, le plus de chance de survivre en cas de crash. Les compagnies aériennes réduisent généralement au maximum l’espace entre les sièges pour placer un maximum de personnes de l’avion et faire des économies (ce qui se comprend), mais le confort des passagers est parfois quelque peu compromis.

Parmi eux, Seatguru : il vous suffit de choisir votre compagnie aérienne et le modèle de l’avion dans lequel vous allez monter (il est inscrit sur votre réservation), et un schéma des sièges de l’appareil apparaît. Je me souviens, son serveur avec explosé après parution de mon petit papier sur elle dans « Ouest-France » tant elle avait eu de visites… Et j’ai désormais l’honneur de voir figurer mes Petites Bulles d’Ailleurs dans sa blogroll.

  • place dans avion
  • choisir place dans
  • meilleure place dans
  • siege dans avion
  • choisir meilleure place
  • meilleure place avion
  • choisir siege avion
  • choisir siege dans
  • siege issue secours
  • airbus
  • france
  • avion achat billet
  • appareil compagnie aerienne
  • avion meilleure place
  • compagnie low cost
  • boeing
  • niveau sorties secours
  • air france
  • choisir place avion

De plus, à cette place, vous pourrez poser votre tête avec un coussin contre la paroi et rêver en regardant la terre, chose impossible sur les autres places à moins de poser sa tête sur l’épaule de son voisin. Avant même de faire la queue pendant de longues minutes pour déposer vos bagages (en priant pour que le poids soit en dessous de la limite autorisée), puis de refaire la queue pour passer la sécurité (en insultant mentalement la personne devant vous qui met 3h à enlever ses chaussures), puis de re-refaire la queue pour embarquer.

Les va-et-vient des passagers vous empêcheront de dormir, et l’on ne parle même pas des odeurs… Et, en plus du mouvement constant, vous pourriez même être restreint au niveau de la mobilité de votre siège. Conformément à la loi “Informatique et libertés” du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.

Mais ce stratagème n’est plus d’actualité, depuis que les règlements européens ont fixé un barème d’indemnisation en cas de surbooking qui s’impose à Air France notamment, qui ne pratiquait que très peu le surbooking, voire pas du tout, contrairement aux compagnies américaines qui en usaient et en abusaient, mais dégainaient immédiatement du cash en cas de réclamation ; c’est ce qui m’est arrivé sur un vol Los Angeles-Honolulu, seul français à bord avec ma famille, et seul à réclamer contre un non-embarquement : j’ai immédiatement reçu une “compensation” équivalent au double du prix facial de mes billets, que j’ai immédiatement touchés au comptoir de la compagnie (Western Airlines) plus repas, boissons, etc, tout ça pour un vol décalé de 3 heures.

Je choisis aussi un hublot, je « comble » l’espace entre le siège et le hublot avec mes vêtements chauds (comme le blouson ou le second polaire que j’ai sur moi en partant), un oreiller au dessus, et hop, ça fait un appui… et pour me lever, c’est juste après le repas et juste avant le petit déj pour ne pas trop déranger. @Alimata: Pour le retour, j’ai trouvé une place hublot dans le gros navion où tu n’as pas de fâcheux devant toi + de la place pour les jambes (rangée juste derrière celle des issues de secours). Tout le monde ne le sait pas mais choisir son siège en avion est possible, en dehors de certaines compagnies low-cost qui ne donnent pas le choix, bien qu’ Easyjet ait décidé dernièrement d’attribuer des places nominatives sur ses vols. Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de MONDADORI MAGAZINES FRANCE (RCS 452 791 262) 8 rue F.

Recevez encore plus d'astuces de voyage par e-mail.

Ceci étant dit, les trajets en avion sont aussi l’occasion de parler avec un compagnon de voyage sympa et ouvert, et un moyen idéal pour développer son sens de l’écoute lors d’un voyage en célibataire .  
Parfois les places situées juste devant permettent d’incliner fortement le siège sans déranger le voisin de derrière, mais le plus souvent la cloison est si proche qu’il est impossible d’incliner le siège.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons