Pourquoi choisir l’investissement dans l’immobilier ancien ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

De nombreux investisseurs se posent la question : pourquoi privilégier l’investissement dans l’immobilier ancien plutôt que dans le neuf ? En effet, investir dans un bien immobilier ancien présente plusieurs avantages sur le plan financier, fiscal et patrimonial. Dans cet article, nous vous présenterons les principaux atouts de ce type d’investissement.

Un prix d’achat généralement plus attractif

L’un des premiers avantages de l’investissement dans l’immobilier ancien réside dans le fait que les prix d’achat sont souvent plus bas comparés à ceux du neuf. Cette différence de prix peut s’expliquer par plusieurs raisons :

A lire en complément : Une grande vente aux enchères de mobilier design à Montpellier-Lattes

  • Les biens immobiliers anciens ont souvent été construits dans des zones déjà urbanisées, où le foncier est moins cher que dans les nouvelles zones en développement.
  • Les constructions anciennes sont généralement plus simples et moins coûteuses que les constructions neuves, qui doivent répondre à des normes énergétiques et environnementales plus strictes.
  • Le marché de l’immobilier ancien étant plus important que celui du neuf, il est possible de trouver de meilleures opportunités en termes de prix et de rentabilité.

De meilleures opportunités de rentabilité

Du fait de leur prix d’achat plus bas et de leurs frais d’acquisition réduits, les biens immobiliers anciens offrent généralement de meilleures perspectives de rentabilité que les logements neufs. De plus, il est plus facile de trouver des biens avec un bon rapport qualité/prix sur le marché de l’ancien, ce qui permet d’optimiser encore davantage la rentabilité de son investissement.

Des avantages fiscaux intéressants

L’investissement dans l’immobilier ancien permet également de bénéficier de différents dispositifs fiscaux avantageux, tels que :

A voir aussi : Construire une maison individuelle en Bretagne : découvrez les atouts...

  • La loi Malraux : elle permet aux propriétaires de biens immobiliers situés dans des secteurs sauvegardés ou dans des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) de déduire de leurs revenus fonciers une partie des dépenses engagées pour la restauration du bien.
  • Le dispositif Denormandie : il s’applique aux investissements locatifs dans l’ancien avec travaux, et permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21 % du prix d’achat du bien (plafonné à 300 000 €).

Enfin, l’investissement dans l’immobilier ancien donne droit à un abattement forfaitaire de 30 % sur les revenus fonciers, au titre des frais et charges supportés par le propriétaire (entretien, réparation, assurance…).

Partager.