Le poêle à granulés est-il plus économique pour se chauffer ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’heure où le prix de l’électricité et du fioul ne cesse de grimper, les Français sont de plus en plus nombreux à s’équiper d’un poêle à pellets. Cette alternative est-elle réellement efficace pour limiter la hausse de sa facture de chauffage ?

Moins cher à l’usage que l’électricité, le gaz ou le fioul

Pandémie de covid, dysfonctionnement des centrales nucléaires françaises, tension sur le pétrole, guerre en Ukraine, le marché de l’énergie connaît des lendemains difficiles. Électricité, fioul, gaz, les prix de l’énergie ne cessent de battre des records.

Lire également : Combien de temps garder une assurance habitation ?

Ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour le portefeuille des Français. Pour limiter l’impact de ces hausses successives, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à se renseigner sur les poêles à granulés de bois. En effet, à d’appareil type consomme généralement l’équivalent de 1,5 tonne de pellets par an.

Avec un prix moyen oscillant entre 300 et 500 € la tonne en fonction de la saison à laquelle vous l’achetez, le calcul est facile à faire. En effet, les pellets sont moins chers en été car la demande est moins forte. Il est donc toujours judicieux en fin d’été plutôt qu’en pleine saison hivernale.

Lire également : Les nouvelles tendances en matière d’éclairage intérieur

Une installation qui a un coût mais qui reste avantageuse

Evidemment, pour être totalement juste dans cette comparaison, il faut également intégrer le prix de l’installation de l’appareil de chauffage au bois.

C’est au minimum de 4000 euros. Mais même à ce prix là, cela reste bien plus rentable pour chauffer les pièces principales d’une habitation. En tout cas, c’est beaucoup moins cher que les autres énergies.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus de français l’envisagent comme un chauffage à part entière en journée, et plus seulement pour un appoint.

Une consommation électrique minime

Contrairement à un modèle traditionnel, le poêle à granulés de bois a besoin d’électricité, au moins pour le démarrage et la programmation.
Toutefois, cela reste minime, de l’ordre d’une cinquantaine d’euros par an.

Plus simple à utiliser que de la bûche traditionnelle

On pourrait s’étonner que les Français ne privilégient pas plutôt le bois bûche qui est encore moins coûteux que les pellets. Cela s’explique simplement par le fait que les granulés sont un combustible qui répond davantage aux habitudes de vie contemporaines que les bûches.

Une livraison plus simple

Si vous avez besoin de 1,5 tonne de granulés de bois pour vous chauffer pour tout l’hiver, votre fournisseur habituel vous livre votre combustible en palette. Celle-ci est constituée de nombreux sacs de 15 kg soigneusement empilés.

Quant au bois traditionnel, les stères que vous avez commandés sont tout simplement déversés dans votre cour ou devant votre maison. Pas toujours évident d’avoir la place nécessaire pour se faire livrer.

Plus facile à rentrer et à stocker

Même si les bûches traditionnelles sont beaucoup moins chères que les pellets, elles présentent un inconvénient de taille, le stockage. En effet, il faut disposer d’un abri pour les entreposer, mais surtout il faut y consacrer du temps.

Dès que la livraison au vrac est effectuée, il est impératif de s’armer de courage pour déplacer tous les stocks et le ranger de manière soigneuse sous un abri.

À l’inverse, en ce qui concerne les pellets, c’est beaucoup plus simple. Si vous avez la place pour stocker 2 palettes dans votre garage, votre fournisseur peut la ranger directement à l’endroit désiré grâce à un transpalette. Dans le cas contraire , vous avez simplement à manipuler des sacs de 15 kg pour les ranger où vous le souhaitez.

Enfin, il est beaucoup plus facile de faire un complément en granulés de bois en fin de saison qu’avec des bûches classiques.

Partager.