Quand et comment faire un contrôle de conformité électrique ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans les habitations, il est observé de nombreux incendies causés par des installations électriques défaillantes. Pour prévenir ce genre de situation, il est important de réaliser le contrôle de conformité électrique. À quel moment cette opération doit être faite ? Comment y arriver ? Telles sont les questions qui reviennent souvent. Voici pour vous des éléments de réponses.

Les moments-clés pour vérifier les installations électriques

Pour plus de sécurités, il est important de faire la vérification des installations électriques de votre bâtiment. Celle-ci doit se dérouler à des moments-clés.

A lire également : Comment réussir l'organisation d'une soirée d’entreprise ?

Une expertise sur la conformité électrique doit se réaliser avant de raccorder un compteur pour une nouvelle installation. Il est également possible d’y avoir recours lorsque vous voulez modifier ou réaliser une ancienne installation électrique. À des moments donnés, vous pouvez ressentir le besoin d’augmenter la puissance de votre compteur. C’est aussi l’occasion pour vous de vérifier la norme de vos installations.

Le certificat de conformité attestant que votre installation respecte la réglementation en vigueur couvre une période de vingt-cinq ans. Cela veut dire que vous devez réaliser un autre contrôle à l’issue de cette période. Avant de terminer, vous devez également savoir que la vérification des normes doit s’effectuer à la suite d’un sinistre ou lors de l’achat d’une maison.

A lire aussi : Comment trouver un emploi à Belfort ?

Les étapes pour contrôler ses installations électriques

Pour contrôler si vos installations électriques respectent les normes, il vous faut suivre plusieurs étapes.

En premier, vous devez d’abord retrouver le tableau électrique de votre installation. Celui-ci est le plus souvent situé à l’entrée de votre bâtiment ou dans le garage. Une fois que vous l’aurez retrouvé, vous pouvez alors vérifier la présence des interrupteurs différentiels. Ceux-ci vous assurent une protection en cas de panne électrique. C’est donc une situation qu’il faut régler lorsqu’ils ne sont pas présents.

En plus, il vous faut vérifier l’existence des disjoncteurs divisionnaires. Ils jouent le même rôle que les portes fusibles qui sont souvent rencontrés dans les habitations avec une vieille installation électrique. En effet, en cas de court-circuit, c’est le disjoncteur qui permet de couper la ligne électrique où se situe le problème.

Enfin, la prise de terre est un élément auquel vous devez également accorder une attention très particulière. Vous pouvez l’identifier grâce à la présence de tige métallique située sur la prise. Parfois, sa présence n’est pas une garantie de la présence de la prise de terre, car le fil peut ne pas être relié.

Pour vous faire délivrer une attestation de conformité, vous devez appeler un organisme agréé. Sans cela, ce document ne pourra pas être valide.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons