Le contrat et les modalités de calcul d’une assurance perte d’exploitation : que faut-il savoir

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Tout comme les particuliers, les entreprises ne sont pas à l’abri de dangers. En effet, elles peuvent subir un sinistre comme une tornade. Ce qui pourrait affecter au maximum leurs activités. C’est le cas par exemple des pertes d’exploitation. Quelle est l’assurance idéale pour ce type de danger et quelles sont les modalités de calcul de l’indemnisation ? La réponse est à découvrir ici.

Que signifie la perte d’exploitation ?

La perte d’exploitation est considérée comme un manque à gagner consécutif à la survenue de dommage matériel ou non. Il s’agit précisément d’une entreprise touchée par un sinistre grave (comme un incendie, une tempête ou une inondation) qui baisse considérablement son activité, voire un arrêt total de sa production. Ce qui entraînera des conséquences financières lourdes. En effet, l’archétype des dommages qui survient après les dommages matériels est considéré donc comme la perte d’exploitation suite au sinistre. Continuez à lire pour En savoir plus sur la perte d’exploitation.

A lire également : Location de voiture de luxe avec chauffeur à Marseille

À quelle assurance la perte d’exploitation est-elle associée ?

Comme son nom l’indique, l’assurance perte d’exploitation reste l’idéale pour garantir une couverture des pertes d’exploitation subies par n’importe quelle entreprise. En effet, ce type d’assurance permet de recevoir une compensation des effets de la diminution de son chiffre d’affaires. De même, elle garantit la couverture des frais généraux permanents. Il s’agit notamment des impôts, des loyers, des taxes, des amortissements, des rémunérations du personnel, des intérêts d’emprunt et bien d’autres.

L’assurance pertes d’exploitation apportera une aide cruciale à l’entreprise afin qu’elle puisse supporter certains frais supplémentaires consécutifs au sinistre. Ces indemnités qui seront versées au titre de la garantie des pertes d’exploitation doivent impérativement être destinées à compenser la baisse du chiffre d’affaires de l’entreprise. De cette manière, elle pourra se replacer dans la situation financière qui aurait été la sienne si les dommages causés par le sinistre n’avaient pas eu lieu. L’assureur (assisté par des experts spécialisés dans le domaine d’activité de l’entreprise) recherchera également des solutions adéquates pour remettre l’entreprise en marche dans les plus brefs délais.

A découvrir également : Est-il possible d’acheter une voiture sans carte grise ?

Cependant, les assureurs indemniseront l’entreprise que si elle avait souscrit à une assurance pouvant couvrir le montant des dommages matériels directs causés par de pareils évènements.

Quelles sont les modalités de l’indemnisation des pertes d’exploitation ?

Pour calculer l’indemnisation des pertes d’exploitation, il faut impérativement suivre une procédure bien précise. La première étape sera d’évaluer la marge brute des pertes d’exploitation. En effet, les assureurs ne tiennent pas compte de la baisse du chiffre d’affaires à compenser. Cependant, l’indemnisation va porter sur la perte de marge brute pendant la période considérée. Pour déterminer la marge brute, il est capital de calculer les charges variables. Ensuite, déduisez-les de votre chiffre d’affaires. Par ailleurs, les charges variables sont considérées comme celles qui varient en fonction du volume d’activité. Il peut s’agir par exemple des matières premières, de l’électricité, etc.

La dernière étape de la procédure consistera à calculer le montant de l’indemnisation. Il se détermine à partir de la situation économique de l’entreprise bien avant le sinistre. De cette manière, les assureurs pourront définir le chiffre d’affaires (CA) prévisionnel. Il s’agit du CA que pourrait avoir l’entreprise si le sinistre n’avait pas eu lieu. Par conséquent, la perte du CA prévisionnel se résume au CA non réalisé sur une période déterminée par rapport au CA réalisé sur l’année (ou les années précédentes) pendant la même période.

Étant une conséquence financière lourde causée par un sinistre aux entreprises, la perte d’exploitation est couverte par l’assurance pertes d’exploitation. Les modalités de calcul de l’indemnisation se déterminent à partir d’une procédure bien précise.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons