Fissure du mamelon : symptômes, traitement, prévention et plus encore

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Allaitement au sein n’est pas toujours rose pour certaines mamans ! La complication la plus courante étant l’apparition de crevasses aux mamelons. Heureusement, il existe des astuces et des conseils pour éviter cette situation, mais aussi pour les soulager et aider dans la cicatrisation.

Qu’est-ce qu’une crevasse au mamelon ?

 

A lire aussi : Soigner une cystite : nos conseils

« Crevasse au mamelon », les futures mamans rencontrent ce terme pour la première fois lors des cours de préparations à l’accouchement. Maux que l’on associe à l’allaitement au sein, une crevasse au mamelon est une légère gerçure ou fissure retrouvée à l’aréole du sein. Plus précisément, il s’agit d’une fissure sur le téton, où sort le lait maternel. La crevasse peut se décliner sous plusieurs formes : plaie, formation de croute, saignements… Quoi qu’il en soit, elle met du temps à cicatriser.

Il est difficile de la distinguer de visu. Par ailleurs, la femme qui allaite la reconnait et ressent le maux. En effet, même si la crevasse est tellement petite qu’elle ne se voit pas à l’œil nu, la douleur lors de la tétée est facilement reconnaissable. Il faut savoir qu’un allaitement normal n’est pas douloureux.

A lire également : Comment peut-on consommer le CBD

Astuces pour éviter les crevasses pendant l’allaitement

Les jeunes mères ont tendance à croire aux idées reçues et fausses sur les crevasses aux mamelons. Alors que certains affirment que ces maux sont liés à un allaitement au sein, d’autres indiquent même qu’ils sont inévitables. Or, il est tout à fait possible qu’une mère ne subisse pas ce désagrément, même en allaitant plusieurs mois.

Une bonne position d’allaitement

Dans la plupart des cas, une crevasse au mamelon est la conséquence d’une mauvaise position d’allaitement pendant la tétée. Lorsque bébé n’est pas bien installé, il a du mal à prendre convenablement le sein en bouche.

Qu’est-ce que la bonne position ? C’est lorsque bébé peut avoir la bouche grande ouverte, le menton dans les seins et le nez dégagé. Quant à la maman, elle doit également adopter une posture confortable et ne doit ressentir aucune tension dans le dos ou la nuque. Pour retrouver cette position idéale, l’utilisation d’un coussin d’allaitement peut s’avérer indispensable.

Malgré toutes ces précautions de base, il arrive qu’une crevasse apparaisse. Généralement, elle apparaisse les premiers jours qui suivent la naissance de bébé. Cela peut s’expliquer par des mamelons qui ne sont pas bien sortis ou encore une succion de bébé mal installée. Dans ce cas, les crevasses sont temporaires.

Il arrive également que le problème persiste. Dans ce cas, la cause se trouve dans la forme du palais de bébé, d’une langue trop courte ou d’un frein de lèvre. Par ailleurs, il existe d’autres explications qui peuvent expliquer cette apparition :

  • Port de sous-vêtements synthétiques ;
  • Excès d’hygiène via un savon abrasif ;
  • Engorgements ;
  • Tire-lait mal utilisé ou inadapté.

Dans tous les cas, il est indispensable de se tourner vers une sage-femme, une consultante en lactation ou une association afin de résoudre rapidement le problème de crevasses.

Conseils pour soigner une crevasse du mamelon

Une crevasse est souvent la cause d’une fin de l’allaitement. Ce qui est vraiment dommage, car bébé devra passer par un sevrage forcé. Heureusement, il existe des bons gestes et des remèdes pour traiter le mamelon  dès l’apparition de la crevasse.

L’application de crème

Aussi appelée cire de laine ou graisse de laine, la lanoline est le remède le plus populaire pour traiter les crevasses de mamelons. L’avantage, c’est qu’elle existe en version végétale pour les végans. Force est de constater que l’efficacité de la lanoline sur une crevasse bien installée est élevée. En plus, elle est sans danger pour bébé et est comestible. Ainsi, il n’est plus nécessaire de nettoyer le sein avant chaque tétée.

Pour soigner un mamelon avec cette crème, il suffit d’en appliquer en petite quantité sur la crevasse après chaque tétée.

L’application de lait maternel

Il s’agit de la solution la moins chère et à la portée de toutes les mères qui allaitent. Appliquer un peu de lait maternel juste après chaque tétée est d’ailleurs le réflexe de toutes les femmes afin de prévenir l’apparition des crevasses. Il faut savoir que le lait maternel a des propriétés cicatrisantes et protectrices. De manière ponctuelle, il est possible de se faire un pansement imbibé, à poser des heures.

Profiter de l’humidité

Il faut savoir que l’humidité est un atout pour une meilleure cicatrisation d’une crevasse. Dans le même fil d’idée que le pansement imbibé, il est possible d’avoir recours à des coquillages d’allaitement ou une coque d’allaitement.

Bon à savoir

Il est possible de continuer d’allaiter du sein touché, malgré la douleur. Si celle-ci se fait trop forte, la mère peut opter ponctuellement pour un tirage de lait ou pour l’utilisation des bouts de sein. Ces techniques permettent de donner le lait autrement, via un biberon ou une petite cuillère.

Malgré cette alternative, il faudra tout de même résoudre le souci lié à la crevasse, surtout pour les récidives. En effet, elles risquent de réapparaitre de plus belle.

Partager.
Show Buttons
Hide Buttons