Le faux plafond : une solution déco originale et efficace

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour embellir votre intérieur, le faux plafond est sans doute la solution idéale, surtout en cas de rénovation. C’est un aménagement qui permet de remettre à neuf l’ancien plafond sans vraiment avoir à effectuer de grands travaux. Sa fonction est purement esthétique et surtout complétée par d’autres fonctions, notamment la réduction de la chaleur, le volume de la pièce ou encore le fait de masquer les câbles disgracieux. Voici ce qu’il faut savoir sur le faux plafond.

À quoi sert un faux plafond ?

A lire aussi : Comment choisir le bon bois pour votre projet de construction ?

Un faux plafond est une structure, souvent métallique, que l’on fixe sur un plafond existant. C’est un aménagement complètement indépendant du plancher de l’étage supérieur. Les avantages d’un faux plafond sont nombreux. Parmi ceux-ci, nous avons :

Pour diminuer le volume d’une pièce, un faux plafond est sans doute le meilleur compromis. C’est un aménagement très apprécié pour ses propriétés en rénovation, notamment sur les pièces en hauteur. Le volume à chauffer est alors sensiblement réduit.

  • Masquer les défauts du plafond existant

Si votre ancien plafond a pris un coup de vieux, un faux plafond vous permet d’aménager la pièce sans avoir vraiment à dépenser de grosses sommes.

  • Améliorer l’isolation des pièces

Notez que la plupart des pièces utilisées pour aménager un faux plafond ont des propriétés isolantes. Elles contribuent alors à rendre les pièces isolantes et plus confortables, surtout lorsqu’elles sont entièrement désolidarisées des planchers supérieurs.

  • Dissimuler les câbles

Grâce à son rôle esthétique non négligeable, le faux plafond permet de dissimuler les câbles. Cela permet alors de combler un vide.

Quels sont les modèles de faux plafonds ?

Il existe aujourd’hui différents modèles de faux plafonds dont :

  • Le faux plafond suspendu :

Très facile à installer et surtout moins chère, la pose de faux plafond suspendu est très appréciée dans les maisons individuelles. Il est fixé avec des rails qui sont fixés sur le mur à une certaine hauteur. Ensuite, des câbles vont venir s’emboiter puis les faux plafonds. À noter que le faux plafond en PVC peut être en PVC, en plâtre ou en bois.

  • Le faux plafond tendu

Le faux plafond tendu est un aménagement permettant de s’adapter aux dimensions de la pièce. Il se compose d’une matière plastique thermo-extensible qui sera découpée sous plusieurs angles. Notez toutefois qu’il s’agit d’un aménagement assez difficile à réaliser donc plus cher que le plafond suspendu.

Quels matériaux utiliser pour un faux plafond ?

Les matériaux utilisés pour la création d’un faux plafond sont nombreux et offrent une grande diversité de choix en termes de design et de fonctionnalités. Voici quelques-uns des matériaux les plus couramment utilisés :

• Le plâtre : le plâtre est un matériau traditionnellement utilisé dans la construction et offre une grande flexibilité en termes de formage et de finitions. Il permet aussi une bonne isolation acoustique.

• Le PVC : le faux plafond en PVC est très prisé pour sa durabilité, sa résistance à l’humidité ainsi que son entretien facile. Il offre un large éventail d’options en termes de couleurs et de textures.

• Le bois : si vous recherchez une ambiance chaleureuse et naturelle, le faux plafond en bois peut être parfait pour vous. Il ajoute du caractère à votre pièce tout en offrant une bonne isolation thermique.

• L’aluminium : l’aluminium est un matériau moderne qui convient parfaitement aux espaces contemporains. Sa légèreté facilite son installation tout en apportant une touche d’élégance à votre intérieur.

• Les plaques minérales : ces plaques fabriquées à partir de fibres minérales sont appréciées pour leur résistance au feu ainsi que leurs propriétés isolantes tant sur le plan thermique qu’acoustique.

Pensez à bien prendre en compte vos besoins spécifiques tels que l’esthétique souhaitée, les contraintes environnementales ou encore les réglementations liées à la sécurité incendie par exemple.

Le choix du matériau pour votre faux plafond dépendra de vos goûts personnels et des contraintes techniques liées à votre projet. Quel que soit le matériau choisi, un faux plafond bien conçu peut apporter une touche d’originalité et d’efficacité à votre intérieur tout en offrant des avantages pratiques tels qu’une meilleure isolation ou encore la dissimulation de câbles électriques.

Comment installer un faux plafond soi-même ?

Si vous êtes un bricoleur aguerri et que vous souhaitez installer votre faux plafond vous-même, voici quelques étapes à suivre pour mener à bien votre projet.

Pensez à bien prendre des mesures précises afin de déterminer la quantité de matériaux nécessaires. Assurez-vous aussi de prévoir suffisamment d’espace pour l’éclairage intégré ou tout autre élément que vous souhaitez incorporer dans votre faux plafond.

Il est temps de préparer le support existant. Veillez à nettoyer soigneusement la surface du plafond en éliminant toute trace de poussière ou de saleté. Si nécessaire, réparez les éventuelles imperfections comme les fissures ou les trous.

Une fois le support prêt, procédez au traçage des repères sur les murs afin d’obtenir un alignement parfait pour votre faux plafond. Utilisez un niveau à bulle et une corde tendue pour obtenir des lignes droites et parallèles.

Vient ensuite l’étape cruciale : l’installation des suspentes. Fixez-les solidement aux points marqués sur les murs en veillant à respecter l’espacement recommandé par le fabricant du matériau choisi pour votre faux plafond. Cette étape requiert minutie et précision pour assurer une bonne stabilité structurelle.

Une fois toutes les suspentes installées, il est temps de fixer les rails supports. Ces rails sont généralement vissés aux suspentes et servent de support pour les panneaux ou plaques qui constitueront votre faux plafond. Assurez-vous qu’ils soient bien alignés et solidement fixés.

Il ne reste plus qu’à poser les éléments constitutifs de votre faux plafond. En fonction du matériau choisi, vous devrez peut-être effectuer des découpes précises pour obtenir un ajustement parfait. Utilisez des outils adaptés à chaque matériau pour garantir un travail propre et soigné.

N’oubliez pas que si l’installation d’un faux plafond semble accessible aux bricoleurs avertis, il est préférable de faire appel à un professionnel si vous avez le moindre doute quant à la faisabilité ou à la sécurité du projet. Un bon installateur saura vous guider dans le choix des matériaux appropriés ainsi que dans toutes les étapes techniques nécessaires à une installation réussie.

Que ce soit pour créer une ambiance design ou améliorer l’isolation thermique et acoustique de votre pièce, le faux plafond offre une solution déco originale et efficace.

Partager.